Guide d’accompagnement pour les chauffeurs de VTC

Depuis près de 10 ans, le transport urbain mondial vit au rythme des véhicules de transport avec chauffeur (VTC). Parallèlement, de nombreux particuliers essaient de se lancer dans ce secteur. Ainsi, à quoi faut-il s’attendre en s’investissant dans ce business ? Quelle assurance souscrire ? Analysons ces éléments de plus près.

Les avantages que doit proposer un VTC par rapport à un taxi ordinaire

Si vous voulez investir dans un VTC, voici les points que vous devez respecter :
– La ponctualité et la rapidité : les chauffeurs de VTC ont pour mot d’ordre de respecter le timing afin de rassurer le client, et de l’inciter à adopter ce service. De plus, les voitures utilisées sont généralement des berlines puissantes et de haute qualité. Pour un rendez-vous d’affaires ou pour un entretien d’embauche par exemple, mieux vaut choisir un VTC pour éviter d’être en retard.
– Le confort : les VTC sont généralement de belles voitures, propres et confortables. Dedans, le client peut se placer où il veut et quand il veut. En conséquence, un véhicule de tourisme avec chauffeur est la solution adaptée pour venir à un mariage, à un dîner dansant sans risquer de froisser ou de salir ses habits durant tout le trajet.
– La discrétion : il existe certains types de clients qui veulent sortir tout en étant à l’abri des regards indiscrets. Aussi, le VTC est le meilleur moyen de transport qui pourrait répondre le plus à leurs besoins.
– La fiabilité du service : il existe plusieurs plateformes sur lesquelles il est possible de réserver un VTC. Pour ce faire, le client n’aura qu’à indiquer sa localisation, et préciser l’heure à laquelle il souhaite être récupéré. Mieux encore, les chauffeurs sont notés par la clientèle en fonction de leur prestation : cela permet d’avoir une garantie sur leur professionnalisme.
– La sécurisation du paiement : arrivé à destination, le client pourra régler la note en toute quiétude. Les paiements par carte bancaire via l’application du service de location sont les plus sûrs. Toutefois, les règlements par chèque ou en espèces ne sont pas interdits.

Les types d’assurances adaptées au VTC

Tout chauffeur VTC qui se respecte est censé connaître les lois qui régissent leur activité, tout comme les risques auxquels ils s’exposent. Pour éviter les litiges en cas d’accident, les intéressés doivent généralement souscrire à deux types de contrats d’assurance pour vtc :

– Assurance au tiers (Assurance responsabilité civile circulation)
Connue aussi sous l’appellation « Assurance responsabilité civile circulation », elle est censée couvrir le souscripteur lorsque son véhicule (en circulation) a causé des dommages à un tiers. Notez que si l’assuré est fautif, il ne sera pas protégé par la RC circulation, donc il doit signer d’autres garanties auprès de son assureur pour protéger son véhicule et sa personne.

– Assurance responsabilité civile pro
Selon la loi Thévenoud (votée le 1er octobre 2014 et entrée en vigueur le 1er janvier 2015), les véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) sont obligés de prendre une Assurance responsabilité civile pro. En effet, en cas d’accident, c’est ce contrat qui permet de garantir le recouvrement des biens (matériels et immatériels), ainsi que des dommages corporels subis par les victimes (chauffeur, passager, etc.). Si le chauffeur est salarié, c’est son employeur qui doit effectuer les démarches auprès de l’assureur.

– Assurance tous risques (facultatif)
Tous les automobilistes connaissent cette formule d’assurance auto qui se distingue par son tarif élevé et sa complétude. Elle s’adresse particulièrement aux conducteurs qui souhaitent circuler en toute quiétude tout en bénéficiant d’une meilleure couverture en cas d’accident. D’une part, l’assurance tous risques permet de minimiser les frais de réparation ou remise en état. D’autre part, elle couvrira presque tous les dommages subis, quelle que soit la situation : fautif identifié, catastrophes naturelles, hospitalisation ou décès, frais médicaux, etc.

Comment faire pour souscrire un contrat d’assurance VTC ?

La majorité des compagnies d’assurance peuvent prendre en charge le dossier d’un VTC. Pour la souscription, les pièces suivantes vous seront demandées : relevé d’identité bancaire (RIB), copie de la carte d’identité, relevé d’information d’assurance auto (récapitulatif de l’historique du souscripteur). N’hésitez pas à demander un devis et faire un comparatif de prix, puisque le coût des offres diffère en fonction de la notoriété de l’assureur.

Laisser un commentaire

Comment
Name*
Mail*
Website*