La reprogrammation du moteur est-elle une bonne idée ?

Pour qu’une voiture à essence puisse rouler à l’éthanol, les conducteurs ont différents choix. L’un d’entre eux consiste à reprogrammer son moteur. C’est un procédé devenu très courant, mais sa légalité est sujet à débat.

Qu’est-ce la reprogrammation du moteur ?

Avec la reprogrammation de moteur, il est possible de modifier certaines lignes de programme contenues dans le calculateur du moteur de votre voiture. Cela conduit à la modification du comportement du moteur. Les injections peuvent par exemple être améliorées pour former un mélange plus riche en comburant et carburant. C’est ainsi que la reprogrammation permet à un moteur à essence de fonctionner avec le bioéthanol.

La reprogrammation est-elle dangereuse ?

En plus d’aider à convertir votre voiture à essence en un véhicule à l’éthanol, la reprogrammation a d’autres avantages. Elle fait partie des solutions qui vous permettent d’augmenter la puissance de votre véhicule sans y apporter de modifications physiques. Elle permet également de réaliser des économies de carburant et n’augmente pas vos émissions polluantes. Toutefois, si vous sollicitez trop le moteur, vous allez logiquement faire plus de dépenses de carburant. Pour que la reprogrammation du moteur pour boitier éthanol soit un succès, confiez la tâche à un professionnel qualifié.

La reprogrammation est-elle légale ?

Si votre véhicule n’est pas équipé de flex-fuel, la reprogrammation vous permet de rouler à l’éthanol. C’est donc un procédé qui peut vous aider à faire des économies. Oui, mais est-ce légal ? Tout le monde a son avis sur la question. Aucun texte de loi n’a encore statué sur ce point. Quoi qu’il en soit, si vous décidez d’opter pour une reprogrammation, notez qu’une modification non déclarée peut rompre un contrat d’assurance. Vous devez également bien choisir la reprogrammation à effectuer, car certaines méthodes nécessitent le remplacement de quelques pièces. Ce qui peut logiquement faire perdre la garantie du constructeur et même, interpeller votre assureur.

Laisser un commentaire

Comment
Name*
Mail*
Website*